[ SkipToMainMenu ]

DÉCLARATIONS DE SÉNATEURS - Journée internationale de l’avortement sécurisé

Honorables sénateurs, j’interviens au nom de l’Association canadienne des parlementaires pour la population et le développement — ou ACPPD —, à laquelle je suis fière d’appartenir. Il s’agit d’un groupe multipartite de parlementaires déterminés à promouvoir la santé sexuelle et reproductive ainsi que les droits de la personne.

Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale de l’avortement sécurisé, ce groupe souligne les efforts inlassables des prestataires de soins de santé et des organismes communautaires partout au Canada et dans le monde qui travaillent dans le but de faciliter l’accès à un avortement sécuritaire et effectué dans la dignité. À l’échelle de la planète, 45 % des avortements ne sont pas sécuritaires, ce qui est ahurissant. Les avortements non sécuritaires sont une des principales causes de mortalité maternelle dans le monde et entraînent chaque année l’hospitalisation de millions de femmes.

Même si les services d’avortement sont des soins de santé essentiels, ils concernent aussi le droit à avoir le contrôle sur son propre corps. La décision de la Cour suprême des États-Unis d’abroger le décret Roe c. Wade marque l’aboutissement de décennies d’attaques contre le droit à l’avortement menées et financées par des groupes qui s’opposent aux droits de la personne. Ces groupes s’organisent contre les droits des femmes.

Nous devons nous organiser afin de défendre les droits de la personne et l’égalité. L’ACPPD accueille favorablement les lignes directrices de 2022 de l’Organisation mondiale de la santé sur les soins liés à l’avortement. Elles recommandent la décriminalisation totale de l’avortement, l’accès universel à l’avortement et des options d’autogestion. Le Canada doit poursuivre l’important travail qui consiste à améliorer l’accès aux services d’avortement dans notre pays et se faire l’avocat de ce travail à l’étranger.

En tant que groupe de parlementaires, l’ACPPD est déterminé à promouvoir les efforts qui contribuent à réduire les écarts entourant l’accès à un avortement sécuritaire au Canada et ailleurs dans le monde. Ce groupe appuie aussi le droit fondamental à l’autonomie corporelle pour tous. Il accueille ceux qui veulent participer à notre travail collectif dans ce domaine.

Le Canada a une solide tradition d’engagement à l’égard des droits en matière de santé sexuelle et reproductive, tant ici qu’à l’étranger, grâce à une série d’investissements ces dernières années. Nous devrions tous nous enorgueillir de cet engagement. Nous devons continuer de protéger l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive et de veiller à poursuivre nos efforts visant à mettre fin aux maladies et aux décès évitables dus à des avortements non sécuritaires partout dans le monde.